Aller au contenu principal
journal_de_bord

Comment bien rédiger un journal de bord ?

28/06/2021

À plus de 6 milles de côtes, le journal de bord devient obligatoire dans votre bateau. Pour bien tenir son journal de bord, il y a une réglementation et une trame à respecter. Wettoncraft vous aide à comprendre les informations qui doivent y figurer et à rédiger le vôtre. 

Qu'est-ce qu'un journal de bord ?

Un journal de bord est l’ensemble des registres dans lesquels sont expliqués les différents événements, manœuvres, caps, observations ou encore paramètres effectués par le capitaine ou les officiers d’un navire. Établit chronologiquement, le journal de bord est à compléter quotidiennement avec les détails de tout ce qui s’est passé à bord du bateau.


Véritable outil de collecte des données, le carnet de bord est une mine d’informations détaillant tous les évènements rencontré durant votre périple en mer.
Le journal de bord est obligatoire et figure dans la liste du matériel d’armement et de sécurité nécessaire à la navigation semi-hauturière (plus de 6 milles de côtes). Le texte de la division 240 régulant la navigation de plaisance décrit le livre de bord comme “un journal de bord contenant les éléments pertinents pour le suivi de la navigation et la sécurité du navire”.


Avant l’arrivée du GPS, le principal intérêt du journal de bord était l’aide à la tenue de l’estime. Sans les repères côtiers et astronomiques, l’estime permettait de les relever. Il fallait donc reporter un point sur la carte et consigner dans le journal tous les événements.
Avec le GPS, le carnet de bord n’est plus un outil de navigation, mais devient un témoin de la navigation effectuée par l’équipage.

Pourquoi tenir un journal de bord ?

Le journal bord correspond à la mémoire écrite des événements qui se sont déroulés durant une sortie en mer. Si un dommage quelconque arrive, le livre de bord fait foi, il servira à justifier les événements et manœuvres engagés. La tenue du journal de bord permettra de vous prémunir face à d’éventuelles conséquences suite à certains incidents.

L’utilisation quotidienne du journal de bord vous permettra donc d’écrire, en quelque sorte, les mémoires de votre voyage. De plus, le contenu du carnet de bord sera nécessaire lors d’un contrôle des douanes ou des affaires maritimes.

Comment rédiger un journal de bord ?

Plusieurs informations sont importantes à renseigner dans votre journal de bord. Il faut y inclure le journal de mer, le journal passerelle, le journal machine et le journal radio.


Lorsque vous sortez en mer avec votre bateau semi-rigide, faites attention aux notions liées au temps. La date et l’heure à laquelle vous avez embarqué doivent être prises en notes dans votre contenu écrit ou audio. Chaque jour de navigation, ces notions doivent être renseignées.


La météo est aussi un élément important qui doit figurer sur votre état de voyage. En somme, vous devez faire attention à l’environnement aérien. Relevez la pression atmosphérique, l’état du ciel ou encore la force du vent.


En plus de la situation météorologique, vous devez faire attention à la situation maritime. L’environnement nautique doit figurer dans votre livre de bord avec des informations comme l’état de la mer, la marée, le cap, la vitesse ou encore les coordonnées géographiques.


L’environnement naval est aussi une partie importante de votre journal de bord. Il vous faudra relever l’allure, les voiles, le régime moteur, la capacité en carburant, le nombre d’heures moteurs ou encore les éventuelles avaries. Le lieu et l’heure de départ ainsi que la destination et les escales doivent y figurer.


N’oubliez pas de renseigner le rôle de toutes les personnes faisant parties de l’équipage.