Aller au contenu principal
amphibie
16/06/2020

La mise à l’eau d’un bateau peut être une véritable épreuve, surtout si l’on le fait seul, et peut parfois s’avérer catastrophique même avec des années de pratique. Tout comme sortir son bateau de l’eau, mettre seul son bateau à l’eau ne s’improvise pas. Cela demande une grande préparation et il faut connaître toutes les erreurs à ne pas commettre.

Mettre son bateau à l’eau seul : les 6 erreurs à ne pas commettre

Erreur 1 : Oublier la manivelle de treuil et les sangles arrières
Erreur 2 : Oublier le bouchon de nable
Erreur 3 : Ne pas attacher le bateau
Erreur 4 : Ne pas faire le plein d’essence ou recharger les batteries
Erreur 5 : Oublier les documents de bord
Erreur 6 : Encombrer la cale de mise à l’eau

 

Erreur 1 : Oublier la manivelle de treuil et les sangles arrières

C’est un détail qu’on voit souvent au dernier moment, lorsqu’il faut reculer le bateau. La manivelle de treuil est indispensable pour débrayer le treuil, sinon vous devrez couper la sangle !

La manivelle ne doit jamais quitter le bateau, placez-la toujours au même endroit, et n’oubliez pas de l’enlever seulement une fois la mise à l’eau effectuée et la remorque garée. Vous pouvez aussi ne pas la retirer, mais des vols de manivelle se produisent chaque année.

De même, les premières fois qu’on met à l’eau un bateau, on est trop pressé, et on oublie les sangles arrières. Evitez-vous un quart d’heure de questionnement, déverrouillez les sangles avant ET les sangles arrières avant de descendre le bateau à l’eau.

 

Erreur 2 : Oublier le bouchon de nable

Ce petit bouchon est à mettre en place avant la mise à l’eau du bateau, sinon vous coulerez ! Même les navigateurs confirmés font cette erreur, c’est donc très important de vous imposer une routine, toujours dans le même ordre : mise en circuit des batteries, mise en place du bouchon de nable, vérification moteur, vérification radio et GPS, etc.

Vous n’oublierez ainsi plus jamais rien, et surtout aucun détail important. Par exemple, parmi les choses à penser : n’allumez pas le moteur et le sondeur du bateau avant d'être dans l’eau, ceux-ci n’apprécient pas la mise à route hors de l’eau (le sondeur peut même griller).

 

Erreur 3 : Ne pas attacher le bateau

La mise à l’eau du bateau se passe bien, on a assez reculé, on pousse le bateau, il glisse de la remorque, et il s’éloigne tranquillement sur l’eau… Pour vous éviter de demander de l’aide aux pêcheurs ou de vous baigner pour aller le récupérer, arrimez le bateau à la remorque avant de le mettre à l’eau.

 

Erreur 4 : Ne pas faire le plein d’essence ou recharger les batteries

Oublier de vérifier le carburant ou les batteries est une erreur classique en bateau. Or, vous allez en mer, et si vous tombez en panne, vous ne pourrez pas vous arrêter sur une voie d’arrêt d’urgence pour appeler une dépanneuse.

La vérification est obligatoire avant toute mise à l’eau du bateau, et vous devez toujours partir avec le réservoir plein et les batteries entièrement chargées. Prévoyez des câbles à bord pour les recharger en cas de besoin.

 

Erreur 5 : Oublier les documents de bord

En cas de contrôle par la brigade fluviale ou les gardes-côtes, vous devez toujours avoir avec vous les documents de bord, sous peine d’amende : permis bateau, contrat de location, pièce d’identité, permis de pêche, carte grise de la remorque, attestations d’assurance.

La bonne astuce est de les regrouper tous dans un classeur à pochettes plastique, et d’emballer le tout dans un sac étanche (ou un sac poubelle) à emporter à chaque sortie en mer, et à ranger toujours au même endroit. Vos documents seront ainsi à disposition, et toujours au sec.

 

Erreur 6 : Encombrer la cale de mise à l’eau

C’est plutôt énervant de voir quelqu’un préparer son bateau ou sa barque sur la descente. Ils encombrent la cale un certain temps, bloquent le passage, discutent en plus, et allongent la file de ceux qui attendent de mettre à l’eau leur bateau également.

Soyez civilisé, respectez les autres navigateurs et pêcheurs, en préparant tout à l’avance. Vous pouvez vous garer sur le côté, mettre tout en place, et seulement ensuite vous rendre sur la cale en descente, en zone technique, avec un bateau prêt à être mis à l’eau en moins d’une minute (seulement le treuil avant retient le bateau).

Si la cale est large, ne vous mettez pas au milieu, prenez l’extrémité, afin de laisser d’autres bateaux faire leur mise à l’eau.

Aussi, placez bien les pares-battage pour amarrer le bateau, cela vous évitera de rayer la coque de votre bateau ou celle des autres en stationnant à côté.

Enfin, ne laissez pas votre remorque n’importe où au ras de l’eau ou au milieu de trois places de parking, stationnez-la correctement sans gêner personne.

Le bateau semi-rigide amphibie par Wettoncraft

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup d’erreurs à ne pas commettre et de détails importants pour la mise à l’eau d’un bateau. C’est une opération très délicate à effectuer seul avec une remorque, un constat réalisé par les équipes de Wettoncraft qui ont développé de nouvelles approches pour simplifier cette étape.

Le bateau Wettoncraft est la solution idéale pour une mise à l’eau rapide et facile. Nos bateaux semi rigides amphibie sont en effet équipés d’une assistance électrique de mise à l’eau, et même d’une remorque intégrée (homologuée pour la route) sur certains modèles, ce qui est une exclusivité française et européenne.

De plus, nos bateaux à moteur sont plus légers qu’un ensemble bateau et remorque, et sont adaptés aux besoins et à la vision écologique du navigateur moderne : le moteur électrique d’assistance de mise à l’eau est rechargeable en navigation ou sur secteur chez vous. Vous n’avez plus besoin de remorque, vous vous garez partout avec votre bateau, vous faites des économies de carburant, vous ne gênez personne en cale de mise à l’eau : vous mettez votre bateau Wettoncraft à l’eau tout seul en quelques minutes, et en toute sécurité !