Aller au contenu principal
Balise maritime

Le balisage maritime, un guide pour les marins

23/04/2021

 

La sécurité est essentielle en mer. Le balisage joue donc un rôle important pour les marins. Il leur permet de connaître leur position en mer et d'éviter ainsi toute sorte de danger. Que vous ayez un bateau semi-rigide ou un bateau de pêche, WETTONCRAFT vous explique tout sur le balisage maritime.

 

Qu’est-ce qu’une balise ?


Une balise est un outil de signalisation maritime caractérisé comme étant un objet flottant (bouées) ou fixé au fond de la mer (espar ou tourelle). La balise va permettre de faciliter la navigation en mer, mais va aussi signaler les dangers ou le chemin à suivre. De nuit, la balise est lumineuse.


Qu’est-ce que le balisage maritime ?


Le balisage maritime est constitué par l’ensemble des dispositifs mis en place pour assurer la sécurité en mer. Il peut se traduire par des phares à feu ou encore des bouées lumineuses et des systèmes de radionavigation permettant aux navigateurs et aux conducteurs de bateau semi-rigide de se repérer en mer.

Les différents types de balisage maritime


Le balisage cardinal


Le balisage cardinal sert à marquer un danger au large des côtes. Au nombre de 4, elles sont disposées en fonction du cadran géographique qu’elle indique. Noires et jaunes, elles se distinguent aussi par les deux cônes sur le haut qui indiquent le cardinal.

D’abord, il y a le balisage nord, qui indique aux navigateurs de passer au nord. Il est reconnaissable grâce à deux cônes, pointant vers le haut et à ses couleurs : jaune à la base, noir vers la pointe. De nuit, ce balisage est reconnaissable avec un feu à scintillements blancs continus rapides.

Ensuite, Il y a également le balisage est, qui indique de passer par l’est. Le balisage est reconnaissable grâce à deux cônes opposés par la base, formant ainsi un losange et à son bariolage noir/jaune/noir. Lorsqu’il fait nuit, la balise a 3 scintillements blancs toutes les 5 à 10 secondes.

Il y a également le balisage sud, qui indique donc de passer au sud de la balise. Ce balisage est indiqué grâce à deux cônes pointant vers le bas avec sa base noire et sa pointe jaune. De nuit, le balisage sud est reconnaissable grâce à 6 scintillements blancs suivis d’un éclat toutes les 10 à 15 secondes.

Pour finir, il y a le balisage ouest. Ici, le balisage est reconnaissable grâce à son cône inférieur pointant vers le haut et à son cône supérieur pointant vers le bas, mais aussi à son bariolage jaune/noir/jaune. La nuit, le signalement se fait par 9 scintillements blancs toutes les 10 à 15 secondes.


Le balisage latéral


Le balisage latéral sert à indiquer l’entrée d’un port, indiquer un chenal, ou encore un abri. Il y a 4 formes de balisage latéral : bâbord, bâbord avec chenal préféré à tribord, tribord et tribord avec chenal préféré à bâbord.

Les formes du balisage sont généralement les mêmes. Elles seront sous forme de bouée, d’espar, de tourelle, de balise charpente ou encore de fuseau.

Les balises qui marquent le bâbord sont de couleur rouge avec un voyant cylindrique, alors que les balises qui marquant le tribord sont de couleur verte avec un voyant de la forme d’un cône.


Les autres systèmes de balisage


En plus des marques de balisage cardinal et latéral, vous pouvez rencontrer d’autres types de balisage maritime.

La marque d’un danger isolé va être de couleur noire à bandes rouges. En son sommet, se trouveront deux boules noires. De nuit, le feu sera blanc avec un rythme de deux éclats groupés.

La marque des eaux saines va être reconnaissable grâce à ses couleurs rouge et blanche. Une boule rouge va se trouver en haut de cette balise. Le feu va être également blanc avec un rythme isophase, à occultations avec une fréquence à un éclat toutes les 10
secondes.

La marque spéciale peut être utilisée dans une zone d’exercice militaire, de dépôt de matériaux, d’élevage, une zone réservée à la pêche ou de dragage. De couleur jaune, il dispose d’une croix lumineuse en son sommet. Son feu est jaune et suit un rythme quelconque.