Aller au contenu principal
Bretagne

Tout savoir des côtes bretonnes

23/04/2021

 

Les côtes bretonnes s’étalent sur plus de 1 000 kilomètres. Cette étendue fait de la Bretagne la région de France métropolitaine avec la plus grande surface maritime. C’est l’endroit rêvé pour faire du bateau.

Quel est le nom des côtes bretonnes ?


On dénombre 10 côtes bretonnes connues sous les noms de :

● Côte d’Émeraude
● Côte de Goëlo
● Côte de granit rose
● La Ceinture Dorée
● La côte de Cornouaille
● Côte des mégalithes
● Côte des Légendes
● Côte d’Iroise
● Côte d’Amour
● Côte de Jade


Côte d’Émeraude


Entre l’Ile-et-Vilaine et les côtes d’Armor, la Côte d’Émeraude commence de la pointe du Grouin (Cancale) jusqu’au Cap Fréhel (Plévenon). Eugène Harpin est à l’origine du nom de cette côte. C’est au XIXe siècle que cet avocat de Saint-Malo se lance dans l’écriture d’un guide local. Le nom de “Côte d’Émeraude” fait référence à la couleur de l’eau. C’est
ainsi que le même nom sera donné au littoral.


Côte de Goëlo


Du côté des Côtes-d’Armor, la Côte de Goëlo commence de la baie de Saint-Brieuc pour s’arrêter à l’embouchure du Trieux. Ancien comté breton, la Côte de Goëlo appartient au pays de Trégor-Goëlo. C’est l’endroit où tous les bijoux de la Bretagne sont rassemblés.
Entre les plages, les ports de pêche, les falaises ou encore les îles, grimpez à bord de votre bateau semi-rigide pour découvrir ces magnifiques étendues d’eau salée.

 

Côte de Granit Rose


Se situant entre Trébeurden et Perros-Guirrec, la Côte de Granit Rose est pleine de particularités. Aod ar vein ruz “côte des pierres rouges” de son nom en breton, la côte offre des couleurs uniques qui évolue au fil de la journée grâce à sa géologie unique.
Le lieu à ne pas manquer sur la côte de Granit Rose est le phare de Ploumanac’h qui surplombe la jetée et l’entrée du port.


La Ceinture Dorée


Des Côtes-d’Armor au Finistère, la Ceinture Dorée s’étend de Trébeurden à Brignogan-Plages. Connue pour son climat doux et ses sols agricoles riches, son nom fait référence aux ressources qu’a apporté la forte activité des commerces maraîchers et portuaires au XIXe siècle. La Ceinture Dorée accueille la SICA de Saint-Pol-de-Léon, premier groupement de producteurs de légumes et horticole de France.


La Côte des Légendes


Au nord-ouest du Finistère, entre la Pointe du Conquet et Plouescat, la Côte des Légendes comprend la baie des Abers. Son nom lui vient de la légende qui raconte qu’une famille de géants aurait fait un concours de lancer de rochers dans la mer. Ce mythe expliquerait la présence des nombreux rochers dépassant la mer.
La Côte des Légendes porte également le nom de “Côte des Naufrageurs”, nom qui rappelle l’époque où des paysans allumaient des feux sur la plage pour que les navires échouent afin de les piller.


Côte d’Iroise


La Côte d’Iroise comprend tout le littoral occidental du Finistère. Entre l’Aber Ildut et Penmarch, la Côte d’Iroise regroupe plusieurs sentiers de randonnée au bord des falaises.
Son nom lui a été attribué au milieu du XXe siècle bien que les Irlandais y étaient installés depuis le VIe siècle. La Côté d’Iroise promet de belles randonnées et offre des paysages à couper le souffle.


Côte de Cornouaille


Au sud du Finistère, la Côte de Cornouaille s’étend de Penmarch à Pont-Aven. La Côte de Cornouaille englobe la Pointe de la Torche, Bénodet, Concarneau ou encore l’Archipel des Glénans. Cornugallia (“Coin de la Gaule”) est la traduction en latin de Cornouaille. C’est ainsi que son nom lui aurait été donné. Mais ce n’est pas la seule hypothèse. Au V
e siècle, des immigrants bretons auraient donné le nom de Cornouaille pour rendre hommage à la région des Cornouailles en Angleterre.
 

Côte des Mégalithes


Se situant de Pont-Aven à Mesquer, la Côte des Mégalithes englobe les communes de Lorient, Quiberon, Carnac mais aussi Vannes. Placée le long du Golfe du Morbihan, la côte commence à la Baie de Plouharnel pour se terminer à la rivière Saint-Philibert.
Son nom lui vient des mégalithes de Carnac, mais aussi des alignements que l’on peut voir dans la région. En plus de cela, la Côte des Mégalithes abrite la Côte Sauvage, dans la baie de Quiberon.
 

Côte d’Amour


Au large de la Loire-Atlantique, la Côte d’Amour s’étend de la commune de Mesquer jusqu’à l’embouchure de la Loire au niveau de Saint-Nazaire. La Côté d’Amour comprend plusieurs îles et notamment la presqu’île de Guérande. Son nom lui vient d’un suffrage réalisé par La Mouette, journal hebdomadaire de La Baule en 1913. Ce nom lui a été attribué dans le but
d’attirer les touristes dans la région.
 

Côte de Jade


Intégrée au Pays de Retz, la Côte de Jade s’étend de Saint Brevin aux Moutiers-en-Retz.
Sa couleur lui a été donnée par le maire de Bernerie-en-Retz, Louis Gautier. Il a décidé de baptiser la côte ainsi en jetant un coup d’œil à ses chaussettes. Un matin de 1930, le maire se rendra compte que ses chaussettes sont de la même couleur que l’eau de la mer.
Considérée comme la côte la plus sauvage, la Côte de Jade abrite de longues plages de
sable fin.